Forum d'Attelage, Les Meneurs Normands


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Perfectionnement à l"Ecole d'attelage de Congor"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
quatras76

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 68
Localisation : 76280 Angerville l'orcher

MessageSujet: Perfectionnement à l"Ecole d'attelage de Congor"    Dim 13 Oct 2013 - 9:39

Historique de ma progression:
En 2007, j'étais totalement profane.
En 2008, après l'acquisition de Nariolo, j'ai cherché à découvrir, puis maîtriser la technique du menage.
Il existait localement une petite structure ou était dispensées les bases de cette pratique et je m'y suis rendu.
Il s'en est suivi quelques années de recherche d'informations, de conseils et d'aide.
Je les ai trouvé sur "la toile" par des échanges sur des forums, dans la lecture d'ouvrages spécialisés, dans les conseils et discussions avec d'autres meneurs, dans certaines formations; Stage au Haras du Pin, cours particuliers avec des formateurs diplômés ou meneurs de renom tels que Fabrice Martin, Mickael Sellier....

Progressivement, je suis parvenu à maîtriser mon cheval dans la pratique de l'attelage.
Tout d'abord en loisirs en promenades familiales, puis l'aisance venant, j'ai voulu "goûter" à la compétition!
Et là, j'ai pris conscience de mes lacunes.

(1) - Lacunes de "culture générale" dans la connaissance du cheval et des moyens de communication avec lui.
(2) - Lacunes également dans la compétence à la pratique de la compétition (j'ai déjà rédigé un article à ce sujet et récemment, des propositions concrètes viennent d'être formulées par l'AASM qui devraient permettre de résoudre ce volet).

Pour tenter de répondre aux difficultés du point (1), j'avais formulé des espoirs lors de ma participation à un stage au Haras du Pin.
J'y ai reçu un enseignement "académique" sur la tenue des guides. (position de base, d'aide et carré)
Ce qui dans ma démarche s'apparente au "COMMENT"!
C'est aussi ce que m'ont apporté les divers cours et leçons , mais il n'y avait pas d'abordé de volet de "culture générale" ou on aborde non pas la comment, mais aussi le "POURQUOI!". Partiellement j'ai trouvé des réponses dans des ouvrages de référence, mais le plus souvent les informations étaient diluées sur plusieurs chapitres, donc difficiles à synthètiser.
Ma recherche s'est poursuivie avec des échanges sur des forums spécialisés.
Parmis ces rencontres virtuelles, certaines sont devenues des amies et amis.
Pour d'autres, en plus du lien d'amitié, ils remplissent le rôle de coach et de conseiller.
C'est ainsi que je me suis rendu récemment à Guérande à "L'école d'attelage de Congor" pour travailler sous les directives de "Clever".
Voici une copie de la restitution de cette mini-semaine que j'ai faite sur le "Blog de Nariolo"!

Pour accéder au blog de NarioloCliquer Ici!

********************************************************************************

Depuis, une petite semaine, je ne suis pas muet,, mais .... au boulot!
Et oui, je suis parti en stage avec Rôloulou à "L'école d'attelage de Congor" à Guérande!

Bon, avec mon ZolyKamion, 400km, c'est 6 heures de conduite!
J'avais emmené avec moi, le "TOF (alias Truc de OuF).
A l'aller, comme au retour, Nariolo n'a posé aucun problème, sage comme une image le Loulou!

L'intitulé du stage était "Mouvement, Incurvation et action des mains"
Une partie du travail sur Nariolo ne revenait qu'à "Clever" (alias "Marais salants en calèche") car c'était un travail monté.
(Elle assure cependant qu'il est  possible de faire tout ce travail aux longues rênes)

Pour te reste, doucement, progressivement et pédagogiquement "Clever" m'a initié aux techniques de travail en liberté et des actions subtiles des mains sur les guides.
C'est dans ces conditions que je mesure pleinement mes lacunes et le manque de fond de mes connaissances générales du cheval et de l'absence de bases techniques en attelage.


S'il est vrai qu'avec le temps, la pratique, les leçons, les conseils, les lectures et la complicité existante entre Nariolo et moi, je parviens à me déplacer "en sécurité" avec mon cheval attelé, il n'en demeure pas moins que cette semaine, j'ai vraiment mis le doigt sur mes carences! (et je compte bien y remédier)


*******************************************************************************



Annotations complémentaires de "Clever":

- " ...le pianotement n'a de sens qu'à partir du moment où il donne le tempo : donc il faut se caler à la foulée que l'on souhaite obtenir ... le cheval prendra alors la cadence en rapport !"

- " .......tout le travail monté aurait pu se faire tout aussi bien en longues rênes ... mais je suis cavalière au départ et je sais faire passer certaines choses plus vite en selle !"

- "........on a préféré s'orienter sur des séances de travail en liberté plutot qu'une mise en selle qui n'apportait rien au final ... dans votre relation et le travail en cercle entre vous deux donnera plus !"
 

**********************************************************************************

Quelques images de Nariolo au travail!

Rôloulou avec "Clever" au travail monté! Assouplissement à Droite! (le plus difficile pour Nariolo)



Nariolo travaille en liberté autour de "Clever"!
(Elle a essayé plusieurs enrênements avant de retenir la formule la mieux adaptée.
L'enrênement à droite est plus contraignant que celui de gauche.)




Parfois, Nariolo montrait sa réprobation devant les exercices qui lui étaient demandés. Comme ici, ai monté ou le cabré était assez .... impressionnant avec la cavalière sur le dos!


Même attelé au "TOF", parfois "Rôloulou" montrait son désaccord avec véhémence!
Pourtant, le cadre était magnifique avec les clocher de Guérande en arrière plan.
Là, il était vraiment le "Petit Cheval cabré!





***********************************************************************************


Mais aussi,
hors des périodes de "travail", l'attelage était le support d'activité:

Alors, à Guérande, non seulement j'ai beaucoup appris (et aussi mesuré l'étendue de mes lacunes), mais aussi je me suis fait plaisir!

Arrivé le Lundi en fin d'AM, la première "aventure" s'est produite dans la soirée. 2 Poneys et Lugano s'étaient échappés et se promenaient en liberté dans la marais salant de Guérande! Jusqu'à presque 10 heures du soir, nous avons erré à la recherche des échappés! F...inalement, grâce au feeling de "Clever", nous les avons retrouvés tout calmes auprès d'un bâtiment.
Un licol pour chacun et tout le monde relié ensemble, les coquins sont revenus chez eux au petit trot dérrière la voiture (automobile)!

Mardi soir,
après les leçons, nouvelle aventure: Balade sur la plage de La Baule! "Clever" chevauchait son fidèle "Lugano" et moi j'avais attelé Nariolo au TOF! C'était la toute fin de journée, la nuit commençait à tomber, la mrée était haute mais commençait à baisser. Nous avions une bande de sable plus ferme d'une dizaine de mètres auprès des vagues. Nous nous sommes promené tranquillement sur une partie de cette plage qui n'en finit pas jusqu'à la nuit tombée!
Les odeurs d'embruns étaient à couper le souffle, avec le bruit des vagues et les lumières du soir finissant, il me reste en mémoire des images extraordinaires! Presque à la nuit, sur la plage, photographié par "Clever" sur son "Lugano" avec son tel!




Mercredi soir,
toujours après le "boulot", nous avons attelé Nariolo à la Wagonette et sommes partis vers Guérande. J'en avais déjà un gros souvenir lors de la venue de mes "potes" ou nous avions traversé Guérande intra-muros en attelage à 4.
Cette fois-ci ce n'était que "Nariolo", mais j'étais aux guides. de nouveau cette traversée fut "grandiose"!





Jeudi soir,
initialement, il était envisagé que je monte (et oui, moi avec mon RôLoulou) Nariolo et que nous partions montés à travers les marais. J'ai jugé que Nariolo présentait des signes évidents de fatigue et ce projet s'est illico trouvé reporté à une autre date.


***********************************************************************************


CONCLUSION: "Inroyable et Génial"!
(ces qualificatifs sont encore trop faibles pour décrire le bilan de cette mini-semaine!)

- Une "mini semaine " passionnante avec aussi des rencontres fabuleuses!
- Maintenant, Nariolo sait s'incurver à gauche et à droite!
- Il sait introduire ses postérieurs sous la masse!
- Il sait tourner en croisant les antérieurs!

Techniquement, au cours de ce mini-stage, j'ai découvert un supplément d "alphabet" qui devrait  me permettre de construire un "nouveau langage" ou en tous cas enrichir encore  la communication avec Nariolo!
Ce langage concerne les actions des mains sur les guides en complément de la technique de tenue des guides!
Je reviens avec un "cahier de devoirs" pour améliorer encore ces nouvelles dispositions de Nariolo.


Rendez-vous est pris au printemps prochain pour une "piqûre de rappel"! (et correction des devoirs!)
(il y aurait encore de la place pour des meneurs interéssés!)
Pour accéder au site de l'école d'attelage de Congor:Cliquer ici
 

************************************************************************************


Dernière édition par quatras76 le Lun 14 Oct 2013 - 14:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nariolo.eklablog.com/
comtoiseduval

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 16/04/2012
Age : 67
Localisation : Vernon (Eure)

MessageSujet: Re: Perfectionnement à l"Ecole d'attelage de Congor"    Dim 13 Oct 2013 - 10:21

Super intéressant, ce stage ! cheers

Revenir en haut Aller en bas
quatras76

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 68
Localisation : 76280 Angerville l'orcher

MessageSujet: Re: Perfectionnement à l"Ecole d'attelage de Congor"    Lun 14 Oct 2013 - 14:45

Je voudrais revenir sur les raisons qui m'ont poussées à me rendre à "L'école d'attelage de Congor".
D'abord, c'est la volonté de rester dans une démarche de progrès en application du principe qu'il n'existe pas d'état stable vers la connaissance et que "qui ne progresse pas, régresse!".

Ensuite, dans ma progression de la connaissance du menage, j'ai rencontré nombre de professionnels passionnants mais qui ont surtout insisté sur le "COMMENT" avec en priorité le "comment tenir les guides".
Or, en Juin dernier "Clever" a ouvert un autre champ d'investigation en reposant le problème à partir du "Pourquoi" et m'a conduit à chercher à valoriser l'existant!

En fonction des objectifs, les intervenants m'ont montré et appris divers positions. mais voila, mon handicap ne me permet pas de ressentir ce que je fais de ma main droite.
Pourtant chaque enseignant y est allé de sa recherche de solution! par exemples:
- Pour l'école du Haras du Pin (Louis Basty, Marie et Laetitia), c'était à partir de l'apprentissage de la méthode "classique" que je devais trouver une réponse à mon problème
- Pour Mickael Sellier, un complément de solution dans les courbes à main droite consistait, carré ouvert, à prendre visuellement de la tension sur la guide droite, de bloquer ma main sur la cuisse droite et gérer la régularité du tracé avec la guide externe.
- Pour Fabrice Martin, une autre piste a été explorée avec la pause de poignées sur les guides. Cet accessoire, effectivement, me permet de ne plus avoir à me soucier de tenir la guide mais alors de gérer la tension avec mon bras et mon épaule.

Au lieu de chercher une "Solution" (le "comment", "Clever" est revenue sur le "Pourquoi" en faisant l'inventaire de mes difficultés et aussi des moyens à ma disposition avant de chercher à me conduire à formuler une proposition! (sa démarche je pense fait suite à sa compétence en tant qu'Equithérapeute!)
- Ma main droite est contrôlable, mais n'a plus de sensibilité!
- Ma main gauche, possède le contrôle ET la sensibilité,
- Grâce aux acquis provenant des autres enseignants, j'ai une certaine connaissance et maîtrise des positions "académiques" de tenue des guides!

Alors avec son aide, je suis arrivé tout naturellement à envisager ne mener qu'en utilisant les 2 premières positions de la méthode "Achenbach"! C'est à dire:
- La position de base (les deux guides dans la main Gauche)
- La position d'aide ou la main droite, placée devant la main gauche, maintien également les deux guides.

L'intérêt de cette approche "raisonnée" n'est pas de satisfaire aux "canons de la tradition", mais de valoriser ce qu'il me reste comme moyens.
La main Gauche régule le tension des deux guides et la main droite se contente de "bloquer" les réglages! (c'est tout simple, mais il était nécessaire, à mes yeux de justifier cette technique parfois peu pratique!
Et ça, maintenant, ........ c'est fait! (mais il reste encore le problème du maintien du fouet dans la main droite!)

L'approche de "Clever" m'avait beaucoup séduite, car elle avait construit une démarche différente!
Elle est repartie du "POURQUOI" accompagné de l'analyse du contexte et sans apriori de réponse!
Bien sûr les autres enseignants avaient chacuns apporté un élément de réponse et la "solution" envisagée avec "Clever", n'avait rien de révolutionnaire.
Mais elle avait su me conduire à comprendre le "POURQUOI" et accepter ce "COMMENT"!

Et c'est pour cette raison que je suis allé suivre ce "mini-stage", car des "pourquoi" j'en avais beaucoup en attente et maintenant, pour certains d'entre eux, j'ai enfin des réponses!

J'y retournerai sans doute au printemps pour un nouveau "mini-stage".
J'ai comme nouvel objectif d'apprendre à Nariolo de prendre le galop à la demande.
Actuellement et depuis peu seulement, il "ose" prendre le galop (sans réticence) .
Mais, le plus souvent c'est parce qu'il se trouve en déséquilibre au trot.
Sinon, il lui arrive de prendre un petit galop de chasse, mais c'est toujours lorsqu'il en a envie et jamais à ma demande.

A suivre()flower 
Revenir en haut Aller en bas
http://nariolo.eklablog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perfectionnement à l"Ecole d'attelage de Congor"    

Revenir en haut Aller en bas
 
Perfectionnement à l"Ecole d'attelage de Congor"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Se mettre à l'attelage ...
» Permis E(B)
» Débourrage attelage en Lorraine/Alsace
» Recherche stage d'attelage débutant
» DEMANDE DE SCHEMA POUR SE FAIRE UN PORTE MOTO SUR ATTELAGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'Attelage, Les Meneurs Normands :: "L'attelage pour les nuls" (et aussi pour les autres!) :: Atteler, mener: toute une technique !-
Sauter vers: