Forum d'Attelage, Les Meneurs Normands


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 IMPORTANT: Message d'alerte des haras nationnaux:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
quatras76

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 68
Localisation : 76280 Angerville l'orcher

MessageSujet: IMPORTANT: Message d'alerte des haras nationnaux:   Mer 16 Mai 2012 - 12:33

Le 16 Mai 2012 à 13h36:
Je viens de recevoir le message suivant de la part des Haras Nationnaux:



"La cellule de crise du RESPE (Réseau d'epidémio-surveillance en Pathologie équine) s’est réunie le 11 mai afin d’effectuer un point sur la situation des 3 foyers de grippe équine confirmés dans le Calvados et de la circulation du virus, notamment dans le contexte d’une période riche en concours locaux, nationaux et internationaux. Cette réunion avait pour objectifs de faire un bilan de la situation, de référencer les actions à mettre en place et d’établir des mesures sanitaires de prévention pour limiter la propagation de l’épizootie.

Bilan de la situation
A ce jour, trois foyers de grippe équine ont été identifiés dans le Calvados. Ils touchent des effectifs de chevaux de sport et sont situés dans un périmètre restreint d’une trentaine de kilomètres. Aucun autre foyer clinique n’est suspecté à ce jour. Les symptômes observés sont de la toux et de l’hyperthermie, majoritairement sur les yearlings et jeunes chevaux vaccinés et non vaccinés. Sur les chevaux adultes vaccinés, les signes cliniques sont atténués, voire absents.
Un lien épidémiologique est fortement suspecté entre les 3 foyers, avec des animaux des différents foyers ayant participé à des concours ou à des entraînements communs.

Les lieux de contact suspectés sont pour les sites français, les concours du Touquet (Pas-de-Calais), de St Gatien – Deauville (Calvados), du Pin (Orne) et le ToscanaTour en Italie. Se tient également ce week-end, le concours international de la Baule dans lequel sont engagés des chevaux ayant participé au concours du Touquet. Ceux-ci ont été regroupés dans une même écurie et surveillés cliniquement. Des prélèvements ont été effectués dans cet effectif. Les résultats ont confirmé le contact avec le virus. Cependant, l’absence des signes cliniques (notamment de toux) et la très bonne couverture vaccinale de ces chevaux limitent fortement le risque de contagion. Des prélèvements complémentaires ont été ou vont être réalisés dans les différents foyers. Des analyses restent en cours, en particulier le typage des souches virales.

Une stratégie raisonnable pour les manifestations à venir
La situation épidémiologique dans les trois foyers actuels confirme que les jeunes chevaux semblent être plus sujets à développer des symptômes de la maladie en cas de contamination. Cette observation déjà notée lors d’épizooties précédentes pourrait être la résultante de la protection conférée par les rappels vaccinaux successifs chez les chevaux « âgés » (>7 ou 8 ans). Compte tenu de cette constatation, dans une période riche en manifestations sportives mais aussi en concours d’élevage, la cellule de crise conseille fortement aux organisateurs ayant hébergé récemment des chevaux suspects ou confirmés de suspendre leur participation à des concours ou l’organisation de manifestations dans leurs locaux.

La cellule de crise incite également les détenteurs de chevaux ayant participé aux concours cités ci-dessus à une surveillance accrue de leurs animaux et à ne pas se rendre sur les terrains de concours en cas de suspicion, dans l’attente des résultats de prélèvements, ou en cas de confirmation.

A noter que les organisateurs du concours de Barbizon ont déjà fait part de son annulation par mesure de précaution, aucun cas n’ayant été suspecté sur ce site.


Information de la filière

La cellule de crise préconise de diffuser largement ce communiqué et demande à tous les partenaires et destinataires de relayer l’information. Un suivi de la situation sera diffusé par le RESPE. La cellule de crise se réunira à nouveau le 15 mai afin d’effectuer un second bilan de la situation.

Bien qu’une large part de population équine soit vaccinée, le virus de la grippe équine circule chaque année en France et occasionne majoritairement des foyers sporadiques, et dans des conditions favorables, un certain nombre d’épizooties telles que celle d’aujourd’hui. Dans la situation actuelle, il est fortement recommandé aux propriétaires de chevaux de concours de faire un rappel de vaccin sur leurs animaux ayant plus de 6 mois de délai vaccinal. Seules la mobilisation et la responsabilisation de la filière permettront de limiter l’extension de cette épizootie. Des mesures sanitaires de prévention sont présentées en annexe du présent communiqué. Leur objectif est de limiter la propagation de la maladie au sein d’un effectif comme dans les différentes composantes de la population équine. En cas de non-respect de ces mesures, le virus pourrait se disséminer plus largement à la filière et occasionner une paralysie des activités. Dans l’état actuel des informations recensées, le RESPE appelle donc à la plus grande vigilance, principalement les cavaliers et propriétaires de jeunes chevaux, engagés dans des concours ou épreuves ces prochaines semaines ainsi que les organisateurs de concours. C’est la raison pour laquelle en accord avec la SHF et l’organisateur, le concours jeunes chevaux n°201214054 à Notre Dame d’Estrées du 15 et 16 mai 2012 est annulé.


Le RESPE met toutes ses ressources à la disposition de la filière équine pour relayer les informations au jour le jour.


* La cellule de crise du RESPE
Déclenchée le 10 mai, elle regroupe les vétérinaires de terrain et de la Fédération Equine Internationale, l’Association Vétérinaire Equine Française, la Fédération Française d’Equitation, la Fédération Nationale du Cheval, France Galop, l’Institut français du cheval et de l’équitation, le Laboratoire Frank Duncombe, la Société Hippique Française, le Trot et le RESPE.


Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le communiqué de presse et les annexes ci-dessous :
http://www.ifce.fr/uploads/media/CommuniquePresse_Grippe_20120512.pdf
http://www.ifce.fr/uploads/media/La_Baule_Equine_Influenza1.pdf
http://www.ifce.fr/uploads/media/Precautionary_measures_at_La_Baule_11_May_2012.pdf




Revenir en haut Aller en bas
http://nariolo.eklablog.com/
quatras76

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 68
Localisation : 76280 Angerville l'orcher

MessageSujet: Re: IMPORTANT: Message d'alerte des haras nationnaux:   Mer 16 Mai 2012 - 19:21

RESPE - 16 Mai 2012 - 19h47

Epizootie de grippe équestre
Communiqué de presse N°2,
"
La cellule de crise* du RESPE s’est à nouveau réunie le 15 mai afin de faire le point sur l’évolution de la situation ces derniers jours.

Bilan de la situation
A ce jour, il n’existe toujours que 3 foyers identifiés dans le Calvados. Plusieurs dizaines de chevaux ont présenté des symptômes dans ces sites, mais aucun n’est mort de la grippe.
La souche du premier foyer a pu être identifiée, il s’agit d’une souche proche de celle circulant en France depuis 2 ans.
Suite à l’appel à la vigilance émis ce week-end, quelques suspicions ont été enregistrées, de nombreux prélèvements sont parvenus au laboratoire ou sont en cours d’acheminement pour être analysés.
Les premiers résultats n’ont confirmé aucun nouveau cas de grippe.

En ce qui concerne les concours et face au risque potentiel que représentent les chevaux venant des foyers positifs ou ayant été en contact avec ceux-ci, des concours ont été annulés, d’autres ont été maintenus avec prise de mesures de précaution pour les participants.


Symptômes et circulation du virus
Sur le terrain, deux catégories de chevaux constituent un risque épidémiologique :

• Les chevaux des foyers confirmés : des poulains et chevaux, vaccinés ou non, malades, présentant toux et fièvre. Ces animaux sont porteurs d’une grande quantité de virus et le diffusent largement par les sécrétions respiratoires (gouttelettes projetées lors de la toux).
Ils restent excréteurs du virus pendant environ 3 semaines, ils doivent donc rester isolés pendant cette période.

• Des chevaux vaccinés ayant été en contact avec le virus mais qui ne présentent aucun symptôme. Ils sont porteurs du virus «au bout du nez». Les quantités émises sont réduites et les animaux sont contagieux sur une période plus courte. Cependant, ces animaux cliniquement sains peuvent être un vecteur important de la maladie par contact direct lors d’épizootie telle que celle d’aujourd’hui. Des mesures de précautions doivent leur être appliquées.

Vaccination et mesures de précaution
La vaccination contre la grippe permet de limiter les symptômes de la maladie et l’excrétion du virus, d’où les deux catégories de chevaux présentées ci-dessus.
Actuellement la vaccination grippe s’effectue avec une primovaccination suivie d’un rappel annuel.
Lors d’épizootie, un rappel tous les 6 mois est une mesure de précaution importante.
Aussi dans le contexte actuel, il est fortement recommandé de faire procéder à un rappel de vaccin sur les animaux ayant plus de 6 mois de délai vaccinal (l’ensemble des mesures préconisées est rappelé en annexe).

Dans l’état actuel des informations recensées, le RESPE maintient donc son appel à la vigilance , principalement les cavaliers et propriétaires de jeunes chevaux, engagés dans des concours ou épreuves ces prochaines semaines ainsi que les organisateurs de concours.

En fonction des résultats en attente, une nouvelle réunion de la cellule de crise sera programmée.


* La cellule de crise du RESPE
Déclenchée le 10 mai, elle regroupe les vétérinaires de terrain et de la Fédération Équine Internationale, l’Association Vétérinaire Équine Française,la Fédération Française d’Équitation, la Fédération Nationale des Courses Françaises, la Fédération Nationale du Cheval, France Galop, l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation, le Laboratoire Frank Duncombe, la Société Hippique Française et le RESPE.
"
Revenir en haut Aller en bas
http://nariolo.eklablog.com/
bingo



Messages : 206
Date d'inscription : 10/08/2011
Age : 58
Localisation : le bosc renoult 61

MessageSujet: Re: IMPORTANT: Message d'alerte des haras nationnaux:   Jeu 17 Mai 2012 - 16:52

merçi pour toutes ses infos Wink
Revenir en haut Aller en bas
quatras76

avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 12/04/2009
Age : 68
Localisation : 76280 Angerville l'orcher

MessageSujet: CLÔTURE DES ÉPIZOOTIES DE GRIPPE ÉQUINE EN FRANCE   Jeu 12 Juil 2012 - 8:49

Aujourd'hui, Jeudi 12 Juillet 2012,
le RESPE (Reseau d'épidemio-surveillance en pathologie Equine) vient de nous communiquer le document suivant:



CLÔTURE DES ÉPIZOOTIES DE GRIPPE ÉQUINE EN FRANCE

En tant que détenteur d'équidés enregistré au SIRE, vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse du 09 juillet 2012 émanant de la cellule de crise* du RESPE.

Pour faire suite aux différentes réunions de la Cellule de Crise du RESPE en mai et juin derniers, un dernier bilan est présenté ci-dessous et vient clore l’épizootie et les différents foyers.
Bilan des foyers
Sur l’ensemble de la période, 8 foyers de grippe ont été recensés.
La première épizootie a débuté le 4 mai pour se terminer début juin. Cet épisode a regroupé 3 foyers confirmés dans le Calvados (14), 2 chevaux positifs présents au CSIO 5* de La Baule et le foyer dans l'Oise (60).
Les chevaux concernés étaient principalement des chevaux de sport de haut niveau (plus dans les foyers du Calvados : poulinières, jeunes chevaux et poulains y étant stationnés). Les symptômes observés ont été toux, jetage et hyperthermie, variables d’intensité selon le statut vaccinal des animaux. Les effectifs touchés étaient dans la majorité bien vaccinés, deux fois par an pour les équidés de concours internationaux et annuellement pour les autres. Seuls les jeunes chevaux (<3 ans) et les poulinières du 3ème foyer du Calvados n'étaient pas vaccinés ce qui a entraîné le décès d'un poulain de 10 jours.
Le 25 mai, un second épisode de grippe sans lien épidémiologique avec le 1er a commencé par la confirmation d'un foyer dans un centre équestre des Yvelines (78). Le 2ème foyer de cet épisode concernait un autre centre équestre des Yvelines géographiquement proche du premier.
Les équidés de ces foyers comptaient des chevaux de sport de niveau régional ou local et des chevaux de loisirs, les symptômes étaient les mêmes que précédemment. Les chevaux étaient vaccinés annuellement et participaient à des concours régionaux. C'est d'ailleurs cet élément qui a permis de faire le lien entre les deux foyers de cet épisode.
Deux autres foyers ont également été enregistrés :le 25 mai, dans le Calvados (14), concernait un centre équestre. Le cheval positif avait été récemment importé du Portugal, avait transité par un marchand de chevaux et était non vacciné contrairement à l'intégralité de l'effectif dans lequel il a été introduit. Présentant de la toux et du jetage dès son arrivée, il a été mis à l'écart des autres chevaux présents ; le foyer ne s’est pas étendu.le 15 juin, dans l'Essonne (91), 3 chevaux positifs ont été confirmés dans un centre équestre. Un cheval introduit quelques jours auparavant en provenance d'Espagne présentant quelques jours après son arrivé, toux, jetage et hyperthermie serait vraisemblablement à l'origine du foyer. Les animaux de cet effectif étaient vaccinés annuellement ; le statut vaccinal du cheval introduit n’a pu par contre être certifié.Ces deux derniers foyers peuvent être classés «hors épizooties». Il s’agit de foyers isolés ; aucun lien épidémiologique n'a été mis en évidence avec les 2 épisodes précédemment listés.
Le suivi épidémiologique des souches virales identifiées sur les chevaux positifs , effectué par le laboratoire Frank Duncombe a permis la classification et le regroupement des foyers, des souches différentes ayant été typées. Cependant, le virus responsable de ces 8 foyers appartient à ceux circulant actuellement sur le territoire et identifiés en France depuis de plus de cinq ans. Pour exemple, la souche isolée sur l'épizootie en cours est proche de celle identifié lors de l'épizootie de 2011.
Hormis les foyers recensés, de nombreux chevaux symptomatiques ont été rapportés au RESPE sans pouvoir être confirmés par des analyses de laboratoire.
La vaccination en question
Ces épisodes de grippe au sein de la filière Sport ont permis de mettre en évidence un élément important en termes de gestion sanitaire :une population de jeunes chevaux, souvent peu ou pas vaccinée avant une première participation en compétition, occasionnant lors de foyer de grippe, une extension importante et rapide au sein d'un effectif, avec des animaux présentant des symptômes marqués.La vaccination étant la principale mesure de précaution vis-à-vis de la maladie, le respect du calendrier vaccinal de primovaccination est essentiel pour l'obtention d'une bonne immunité vaccinale. L’ensemble des professionnels présents au sein de la cellule de crise en ont pris pleinement conscience et une réflexion sur l’harmonisation des pratiques et règlementations sur la vaccination va être menée.
Importance de la veille sanitaire et de la mobilisation des professionnels
Grâce à la mobilisation des socioprofessionnels et des vétérinaires autour du RESPE et à une meilleure remontée des informations de terrain vers le réseau, la gestion et la communication autour de ces foyers a pu se dérouler avec fluidité et permis de stabiliser rapidement la situation alors qu’une extension importante du nombre de foyers aurait été possible. Malgré des conséquences économiques et sportives, les professionnels ont su réagir face à cette situation à risque : parmi les mesures mises en place, peuvent être citées plusieurs reports ou annulations de concours et manifestations, également un renforcement des contrôles (carnet, vaccination..) en particulier pour les épreuves jeunes chevaux.
En conclusion, la sensibilisation et la responsabilisation de tous les acteurs de terrain et les mesures de prévention mises en place ont montré leur efficacité. Les deux épisodes de grippe, comme les foyers isolés, sont désormais considérés comme clos au vu des dernières informations recensées.


Informations pratiques :RESPE - RÉSEAU D’EPIDÉMIO-SURVEILLANCE EN PATHOLOGIE ÉQUINE
6 avenue du Maréchal Montgomery - 14000 CAEN 02 31 57 24 88 - contact@respe.net



* La cellule de crise du RESPE
Déclenchée le 10 mai, elle regroupe les vétérinaires de terrain et de l’Association Vétérinaire Équine Française, la Fédération Française d’Équitation, la Fédération Nationale des Courses Françaises, la Fédération Nationale du Cheval, France Galop, l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation, le Laboratoire Frank Duncombe, la Société Hippique Française, le Trot et le RESPE.
Revenir en haut Aller en bas
http://nariolo.eklablog.com/
comtoiseduval

avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 16/04/2012
Age : 67
Localisation : Vernon (Eure)

MessageSujet: Re: IMPORTANT: Message d'alerte des haras nationnaux:   Ven 13 Juil 2012 - 7:34

Ouf ! c'est un peu plus rassurant à la veille de l'Equirando
avec tous ces chevaux qui vont se croiser un peu partout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: IMPORTANT: Message d'alerte des haras nationnaux:   

Revenir en haut Aller en bas
 
IMPORTANT: Message d'alerte des haras nationnaux:
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Message d'alerte "système de stationnement défaillant"
» message : controle alerte afficheur 807
» alerte été !!!
» Alerte VIRUS
» Message d'alerte contre-sens ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'Attelage, Les Meneurs Normands :: "L'attelage pour les nuls" (et aussi pour les autres!) :: Santé, soins, alimentation-
Sauter vers: